Quand les prix de l’immobilier remodèlent les centres villes

La flambée des prix dans les centres urbains continue de pousser les familles en dehors de la ville. Elle participe également à exclure de plus en plus de familles monoparentales de l’accès à la propriété. En moyenne, un logement présente une superficie de 94 m2 pour deux personnes, mais ces chiffres varient énormément selon que le logement est localisé en dehors de la ville ou au centre.

L’un des premiers critères qui détermine l’évolution des superficies est bien entendu la typologie de la famille. Passer d’une vie de célibataire à une vie en couple s’accompagne d’un changement de logement dans la plupart du temps. Ainsi, si la superficie moyenne d’une personne vivant seule est de 70 m2, elle atteindra les 95 m2 pour un ménage vivant à deux. Quant à l’arrivée d’un enfant, elle s’accompagne d’un choix de surface de 10 m2 supplémentaire en moyenne.

Une différence profonde entre Paris et Province

Lorsque l’on compare la situation entre Paris et la province, les écarts deviennent très importants. Ainsi, l’installation des familles avec enfants devient rare dans la capitale. La composition moyenne d’un foyer y est de 1,9 personnes, pour une surface de 54 m2. Il faut dire que les prix à Paris n’ont pas cessé d’augmenter et atteignent des niveaux qui sont parfois rédhibitoires pour les familles. La plupart du temps, ce sont les célibataires où les couples sans enfants qui peuvent s’y permettre une acquisition de biens. Généralement, dès l’arrivée d’un premier enfant, les acquéreurs quittent la capitale. Comme le montrent les chiffres : 70% des enfants qui naissent à Paris sont des ainés, contre 57% en Seine-et-Marne et dans les Yvelines.

Autre évolution marquante : le passage de l’appartement à la maison qui accompagne souvent l’arrivée des enfants. Ainsi, sur le territoire national, le nombre moyen d’occupants des appartements est de 1,9, quand il atteint les 2,7 pour les maisons. Avec une superficie moyenne de 114 m2, les maisons présentent également un prix au m2 inférieur à celui des appartements: 2216 euros (3706 euros en Ile-de-France) contre 3437 euros pour les appartements de Province (5249 euros pour en Ile-de-France). Notons également que les foyers limitent leurs ambitions en termes de superficie. Entre 2011 et 2013, la superficie moyenne des logements achetés par les familles de 5 personnes s’est réduite de 6 m2.

Pour finir, il est également révélateur de noter la part des familles monoparentales rapportée au nombre des emprunteurs. Les familles avec un seul enfant ne représentent en effet que 2,6% de tous les souscripteurs de crédits immobiliers, tandis que leur proportion est de 25% du nombre de familles françaises.