Crédit : les profils d’emprunteurs préférés des banques


2,95 % sur 20 ans pour un primo-accédant célibataire de 29 ans à Clermont-Ferrand, 2,85 % pour un couple de trentenaires à Montpellier, et 2,82 % pour un couple de quadragénaires bretons… quels sont ces profils chouchous qui obtiennent les meilleurs taux ? Qui sont les candidats les plus prometteurs ? Comment optimiser votre dossier de prêt et votre profil d’emprunteur ?

Quels que soient vos revenus, il est possible d’obtenir des taux inférieurs à la moyenne nationale (3,3 %), et cela partout en France.

Le crédit immobilier : un produit financier d’appel

Rappelons que le crédit immobilier reste le premier produit d’appel et de conquête commerciale pour les banques. Elles savent que rien ne vaut la souscription d’un emprunt immobilier pour qu’un client accepte de quitter sa banque. Situation idéale pour qu’il puisse par la suite découvrir toute la gamme des produits proposés : assurances, découverts, placements,… . C’est pourquoi la conquête de nouveaux clients s’apparente à la pêche sélective. Les mailles sont resserrées pour attraper les profils les plus intéressants. Ceux-là pourront alors obtenir des taux de 3% sur 20 ans. Les autres profils, les petits poissons, seront rejetés à la mer. En langage de pêche, on appelle ça le rejet « des juvéniles », la pêche sélective. Dans le langage bancaire, on dira que leur dossier ne répond pas aux critères.

Comment optimiser votre profil d’emprunteur ?

Pour les emprunteurs, c’est à la fois une contrainte, mais c’est surtout un atout dans la négociation. Prenons l’exemple d’un couple de trentenaires qui devient propriétaire. Il a des chances de faire par la suite des travaux, d’avoir des enfants. Il aura besoin d’ouvrir un livret d’épargne, de s’équiper, d’acheter une voiture… Il a donc de grandes chances d’obtenir son prêt immobilier aux meilleures conditions.

Attention, cependant : il y a des règles à respecter pour qu’un bon profil apparaisse comme tel aux yeux des prêteurs. En effet, la difficulté n’est pas tant le taux, c’est avant tout sur le montage du dossier que ça coince. A la moindre erreur de saisie, à la moindre pièce manquante, le dossier est rejeté ! C’est aussi l’un des apports de votre courtier en crédit In&Fi Crédits que de vous accompagner durant cette étape cruciale. Il suffit souvent de reformater les dossiers pour qu’ils soient acceptés.

Les primo-accédants peu habitués aux étapes de la constitution d’un dossier sont souvent les premières victimes de ces rejets. Pourtant, ce sont eux qui présentent l’un des profils d’emprunteurs les plus intéressants pour les banques. Des profils qui vont domicilier leurs revenus et souscrire des cartes bancaires, des assurances, des prêts complémentaires. S’ils collent bien au profil, s’ils acceptent de domicilier leurs salaires et souscrivent l’assurance habitation de la banque, ils pourront décrocher des taux inférieurs de 0,3 % à 0,5 % aux grilles pratiquées, par exemple.

 

*Sources : www.lenouvelobservateur.fr