La restructuration de crédits en France

Une étude sur “les français et la restructuration de crédits”* révèle des potentiels de développement importants pour ce dispositif qui consiste à regrouper les encours d’un emprunteur en un seul crédit. Si 78% des français savent de quoi il s’agit, ils sont encore nombreux à ignorer toutes les possibilités offertes par le regroupement ou le rachat de crédits.

Les résultats du premier Observatoire sur les pratiques des Français en matière de regroupement de crédits montrent que près des trois quarts des français déclarent avoir déjà entendu parler de cet outil de financement (78%). Cependant, 50% des français estiment encore que le regroupement de crédits s’adresse en priorité aux personnes surendettées, et seuls 31% savent que cette technique permet aussi de simplifier son budget avec une seule mensualité. Par ailleurs, 31% des sondés citent le regroupement de crédits comme l’un des moyens de faciliter le financement d’un projet immobilier. 42% des français évoquent également l’opportunité de pouvoir améliorer immédiatement son pouvoir d’achat en réduisant ses mensualités. En règle générale, les français familiarisés avec le rachat de crédits s’orientent davantage vers cette solution pour optimiser leur budget plutôt que de répondre à des besoins de financement urgents. Au final, l’étude montre que le regroupement de crédits suscite chez les Français un intérêt qui dépasse de loin ses usages actuels.

Dans la pratique, 10% des français ayant un crédit ont déjà eu recours au regroupement de crédits et 9% d’entre eux ont envisagé de le faire. Pour 36% des souscripteurs, la principale motivation a été d’alléger le montant de leurs remboursements et d’obtenir une diminution de leurs mensualités.

Notons également que les sources d’information sur le sujet sont principalement les médias généralistes (46%); puis les souscripteurs eux-mêmes (26%), tandis que 30% des souscripteurs ont été informés par des médias spécialisés.

Pour finir, rappelons qu’en 2013, le marché des crédits a connu une belle embellie par rapport à 2012 (+ 40% en volumes). Une envolée de la demande qui s’explique en grande partie par l’engouement grandissant des français pour le regroupement de crédits. Rachat, restructuration ou renégociation de crédits, ils ont été nombreux l’année dernière à profiter des taux toujours très bas pour diminuer leurs charges mensuelles, réaliser de nouveaux investissements, simplifier leur gestion et anticiper les périodes difficiles. L’étude laisse présager que les restructurations de crédits pourraient à nouveau être très demandées en 2014.