2013 : les faits marquants du crédit immobilier

L’année 2013 avait été par avance qualifiée d’année noire pour le crédit. Pourtant, avec des taux qui sont restés exceptionnellement bas et la flambée des renégociations de prêts, le crédit immobilier a bien tiré son épingle du jeu. Retour sur une année qui a vu le volume de crédits immobiliers progresser de près de 40% par rapport à 2012.

Avec un taux fixe moyen sur 20 ans à 3,40 % à fin novembre 2013, le niveau des taux d’emprunt du crédit immobilier est resté suffisamment bas cette année pour attirer les emprunteurs. Selon la banque de France, la production de crédits immobiliers pourrait atteindre 140 Mds d’euros cette année, soit une augmentation de +40% par rapport à 2012. Une production équivalente à celle de l’année 2011.

Comment expliquer cette embellie ? La principale raison de cette remontée est expliquée par une flambée des renégociations de crédits. De nombreux emprunteurs ont effectué un rachat, une restructuration ou une renégociation de prêts, pour profiter des taux toujours très bas, diminuer leurs charges mensuelles, réaliser de nouveaux investissements, ou tout simplement simplifier et clarifier leur gestion. Cette demande nouvelle a entraîné la souscription de nombreux emprunts nouveaux.

Autre fait marquant de l’année 2013, l’investissement locatif a subi une sévère baisse. En moyenne, le volume d’emprunts immobiliers destinés à l’investissement locatif a reculé de -27% par rapport à 2012. De même, les propriétaires ont été nettement moins nombreux à se lancer dans des acquisitions d’habitations secondaires (-25% par rapport à 2012)

En dehors du cas particulier des investissements locatifs, le marché immobilier a résisté mieux que prévu. Selon l’organisme d’études Xerfi, malgré un contexte économique difficile, le volume de transactions s’établirait à 680 000 transactions pour 2013, soit un recul de -3% par rapport à 2012. Quant à la baisse des prix attendue, elle n’aura finalement pas été si importante avec une baisse moyenne de -1,7% des prix immobiliers sur l’année 2013.