PRINTEMPS 2013 : QUELS TAUX POUR LE CREDIT IMMOBILIER ?

En janvier 2013, les taux du crédit immobilier franchissaient un nouveau record de baisse, s’établissant en moyenne à 3,16% sur 20 ans. Depuis lors, contrairement aux prévisions qui annonçaient une remontée légère, les taux ont perdu en moyenne 0,10 points et l’on peut obtenir désormais des taux de 3,06% sur la même durée. Quelles prévisions pour la suite ?

Depuis le mois de mars 2012, les taux d’intérêts du crédit immobilier ont reculé de 79 points de base. Cette baisse de taux  est bienvenue pour les propriétaires mais aussi pour le marché immobilier qui connaît une chute de la demande. La durée des prêts immobiliers a également fortement chuté. Désormais, cette durée est descendue sous la barre symbolique des 200 mois de remboursement avec une moyenne à 199 mois. Pour rappel, on n’avait pas connu de moyenne aussi basse depuis fin 2005.

Malgré ces conditions de financement très favorables, le volume de souscription des crédits immobiliers ne remonte pas. On constate ainsi une chute de -35.5 % pour le marché de l’ancien sur les 12 derniers mois par rapport au 12 mois précédents.  Quant aux crédits destinés à financer un achat d’immobilier neuf, ils ont connu une baisse de leur production de -14% sur la même période.

Quels taux moyens début mai 2013 ?

Aujourd’hui, les futurs acquéreurs qui ont un apport personnel et une situation stable peuvent obtenir un prêt autour de 3,10% sur 20 ans. Les meilleurs taux moyens obtenus sur 10 ans s’établissent aux alentours de 2,65%, quand ils sont à 2,90% sur 15 ans. Un emprunteur qui souhaiterait souscrire un  crédit sur 25 ans pourra négocier son prêt immobilier à 3,45%. Ce sont là des niveaux moyens, certains dossiers obtiennent mieux encore.

Les banques, qui ont reconstitué leurs marges ces derniers mois, disposent d’importantes liquidités pour financer les projets de leurs clients. En outre, elles ont tout intérêt à baisser leurs grilles de taux afin de séduire une nouvelle clientèle. Par ailleurs, La Banque Centrale Européenne (BCE) a maintenu son taux directeur à son plus bas niveau historique de 0,75%. Bien que la BCE n’ait pas annoncé de nouvelle baisse, elle devrait théoriquement décider d’abaisser son taux directeur à un plancher sans précédent de 0,50% avant la fin de l’année car il n’y a pas de risque d’inflation à moyen terme en Europe.  Cette politique monétariste de la BCE devrait participer à la stabilisation des taux dans les mois à venir. Une bonne nouvelle pour les futurs acquéreurs.

Pensez-y : chaque banque adapte sa grille de taux en fonction des profils d’emprunteurs et selon ses objectifs commerciaux spécifiques. Il peut donc y avoir des différences notables d’un organisme à un autre et c’est tout l’avantage de travailler avec des courtiers en crédits tels que les conseillers In&Fi Crédits. En fonction de votre profil et de votre dossier, ils trouveront pour vous l’organisme qui propose les offres d’emprunt les plus avantageuses, en termes de taux mais également d’assurances, de remboursements anticipés et de garanties.